LA LIGNE 125A

 

Seraing - Liège
en 10 minutes !

 Une opportunité pour tout type de voyageurs: habitants, travailleurs, étudiants, ...

La ligne de train 125A a été remise en service après plus de 40 ans d'arrêt !

Durant 125 ans et jusqu'en 1976, elle a véhiculé des milliers de travailleurs de Liège à Flémalle en passant par Seraing, par la rive droite de la Meuse.  Alors empruntée quotidiennement par les ouvriers de la sidérurgie et des cristalleries, elle n'a plus servi ensuite qu'au transport de marchandises.

Deux arrêts ont été créés en vallée sérésienne:

 

Ougrée: Ateliers Centraux: espace d'activités en devenir et futur parking de délestage du plateau du Condroz

Centre-ville Seraing: le passage sous voies du Molinay accueille aujourd'hui la plateforme d'arrêt du train.

 

Au départ de ces deux gares, le train permet de rejoindre Liège-Guillemins en moins de 10 minutes, et le centre-ville, via Liège-Palais, en 20 minutes.

 

Un troisième arrêt sera créé au Val Saint-Lambert dans le cadre de la création de l'espace de loisir et shopping Cristal Park.

 

Les gares de Seraing et d'Ougrée seront desservies chaque jour de la semaine par 38 trains entre 6h et 20h. Durant les heures de pointe, l'offre sera de deux trains par heure à destination de Liège et un par heure durant le reste de la journée. Le weekend, un train par heure assurera la liaison, du matin au soir, dans les deux sens.

 

Cette nouvelle liaison connecte entre eux les pôles économiques de Waremme, Ans, Seraing, Flémalle, Liège, Herstal, ainsi que l'aéroport de Liège et les entreprises du Parc Scientifique. La mobilité des nombreux étudiants sera elle aussi facilitée puisque la ligne de bus 41, connectée à la ligne 125A, ira jusqu'aux amphis du Sart-Tilman.

 

Le retour de l'offre ferroviaire va donc parfaire la mobilité et l'accès sur le territoire sérésien et répondre à la demande émanant des nouvelles entreprises et des nouveaux habitants que Seraing compte attirer suite aux importants investissements réalisés sur son territoire.

 

 


Ce projet a été financé par la WALLONIE, en partenariat avec la SNCB et INFRABEL.